Le microgiciel e-mobilier a été conçu initialement afin de répondre aux problématiques liées au suivi, dans le temps, des immobilisations. Il a été complété d’un module facilitant la gestion des stocks : suivi et commande. Le microgiciel e-mobilier est simple et pratique d’utilisation.

Immobilisations : de nombreux établissements ne connaissent plus précisément les biens acquis ainsi que leur destin au fil des années : cession, rebut ou actif. Les états présentés dans les comptes administratifs deviennent trop importants (obsolescence des informations) ou peu représentatifs (valeur non actualisée ou localisation indéfinie).

Le microgiciel permet de rationaliser la gestion des immobilisations par l’émission automatique de code-barres ou de QR code sur des étiquettes autocollantes (résistantes au collage et imprimées avec une encre pérenne).

Ainsi, le microgiciel édite un nouveau code-barres à chaque entrée et supprime le code-barres, le QR code du matériel sorti de la comptabilité ou modifie son affectation.

Identificateur couplé à une imprimante pour les nouveaux matériels

L’étiquette correspondante est à coller sur le bien concerné et grâce à un lecteur infrarouge intégré à la tablette, le matériel est détecté et le microgiciel indique le code-barres ou le QR code qui lui correspond ce qui permet de le réaffecter (lieu d’utilisation), d’actualiser les informations voire de le supprimer aisément si rebut.

Le microgiciel facilite l’affectation du bien : salle à manger, salon, salle d’activités, etc. par un menu déroulant. Ainsi, en cas de recherche ou de contrôle le bien est facile à localiser.

Stocks : ce microgiciel permet de lire et d’intégrer les codes-barres déjà présents sur les différents produits : infirmerie (pansements, protections, crèmes, pommades, etc.), entretien (lessives, désinfectants, détartrants, etc.) mais aussi les produits utilisés par le personnel technique, etc. Il permet aussi de créer des codes-barres ou des QR codes pour des produits non marqués par le fabricant, de la même façon que pour le matériel propriété de la structure.

Bien évidemment, chaque produit utilisé est décompté du stock et fait l’objet, lorsque le stock minimal est atteint, de l’édition d’un bon de commande (avec paramétrage du franco de port). Le responsable n’a plus qu’à vérifier et l’adresser au fournisseur. La rupture de stock n’existe plus, tout comme le surstockage !

Afin de développer une grande mobilité, le microgiciel peut être couplé avec une tablette dotée d’un lecteur de codes-barres/QR code. Une imprimante est intégrée à la tablette, ainsi le personnel peut, à la fois, lire les codes-barres existants, mais aussi en imprimer sur site ce qui évite des allers-retours inutiles et optimise le travail d’identification.

Le microgiciel est utilisable, à titre de test, pendant un mois. A l’issu de ce délai soit l’établissement le télécharge définitivement (par paiement du forfait de départ sans cotisation ultérieure), soit le microgiciel est « effacé ». Demandez votre démo dans le formulaire contact situé dans la page d’accueil.

De fait, tous nos microgiciels peuvent faire l’objet d’une acquisition sans droit de licence ultérieur ou faire l’objet d’une location avec un abonnement modeste ce qui permet de bénéficier des actualisations et des prestations supplémentaires.

NB : La mise en place de ce microgiciel peut faire l’objet d’une formation afin de relever les mobiliers et équipements encore actifs et éditer les codes-barres en rapport, tout comme l’identification des stocks. Cette prestation permet donc de nettoyer les états de matériel et de mettre en place la gestion des stocks : nous interroger.

En résumé, il s’agit d’un logiciel et d’un équipement qui initient l’entrée de matériels et/ou de produits, qui identifient les sorties, qui gèrent les commandes, qui évitent les inventaires, qui optimisent en continu les actions des salariés, qui facilitent le contrôle
de l’encadrement, de la direction.